Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Partagez
    avatar
    Newsweek
    Nouveau Citizen
    Nouveau Citizen

    Messages : 20
    Citizen Stars : 25371

    Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Message  Newsweek le Lun 10 Jan - 4:34

    Rappelons le contexte :


    L'élement déclencheur :
    Le Figaro a écrit:La région de Sidi Bouzid, à 265 km de Tunis, est en proie à des troubles sociaux à la suite de la tentative de suicide d'un jeune homme. Vendredi 17 décembre, Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes de 26 ans, s'est fait confisquer sa marchandise par la police municipale. Désespéré et empêché de plaider son cas devant le préfet, il a décidé de s'immoler par le feu devant la préfecture. Il a survécu mais se trouve dans un état critique.

    Cinq jours plus tard, un autre jeune de la ville a mis fin à ses jours en s'électrocutant au contact de câbles de haute tension, après avoir escaladé un poteau électrique sur la voie publique, en criant qu'il ne voulait «plus de misère, plus de chômage». Il n'en fallait pas plus pour faire descendre dans la rue la population, fatiguée par le chômage, la cherté de la vie et le sentiment d'être laissée pour compte dans des régions défavorisées.


    Les dernières informations :

    Mercredi 5 Janvier
    Le Figaro a écrit:Le jeune vendeur Tunisien, Mohamed Bouazizi, 26 ans, qui s'était immolé par le feu le 17 décembre à Sidi Bouzid (centre de la Tunisie) après s'être fait confisquer sa marchandise par la police, est décédé mardi en début de soirée.
    Lundi 10 Janvier
    Le Monde a écrit:Les troubles s'amplifient en Tunisie. Après avoir reconnu dans un communiqué, dimanche 9 janvier, la mort de huit civils tués par balles lors d'affrontements avec la police, cinq dans la ville de Thala et trois autres dans la ville de Kessarine, le gouvernement a évalué à quatorze le nombre de victimes en fin de journée. En début de soirée, Le Monde a de son côté identifié vingt-trois victimes tuées par balles, dont il a recueilli les noms, dans les villes de Kasseribe, Thala et Regueb
    Je rappelle que pour le moment, les journalistes restent dans l'interdiction de prendre des images, le soutien se manifeste énormément sur la toile et dans d'autres pays.


    Le fonctionnement Tunisien :



    Quelles sont les issues possible pour ce conflit?
    Quelle doit être la position de la France sur le sujet?
    Quel est votre avis sur les événements qui arrivent en Tunisie?


    "En Savoir + & Sources:
    avatar
    Kaonate
    Jeune Citizen
    Jeune Citizen

    Messages : 193
    Citizen Stars : 25720
    Age : 29

    Re: Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Message  Kaonate le Lun 10 Jan - 5:29

    Le bilan s'alourdit beaucoup mais j'avoue que lorsque l'on s'intéresse à la situation en Tunisie on peut comprendre la révolte d'aujourd'hui. Comme le dit la personne interviewée dans la vidéo, ca devait couver depuis longtemps déjà.

    Nottons la participation toujours aussi essentielle de notre cher ministre de la culture au débat. Ce dernier annonce en somme que même si la Tunisie n'a pas toujours des positions ultra-démocratique, il est exagéré de parler de dictature. Alors que je suis persuadé que la démocratie parfaite n'existe pas et donc qu'on trouvera chez tout le monde des choses à redire, je crois qu'on peut quand même difficilement parler de la Tunisie comme d'une démocratie exemplaire et d'un modèle très acceptable.

    avatar
    linolita
    Jeune Citizen
    Jeune Citizen

    Messages : 57
    Citizen Stars : 25374

    Re: Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Message  linolita le Lun 10 Jan - 8:07

    Dans ce lien, une lettre ouverte adressée à Frédéric Mitterrand suite aux propos indignes qu'il a tenu.

    http://www.mediapart.fr/node/106859
    avatar
    toc toque
    Citizen Averti
    Citizen Averti

    Messages : 230
    Citizen Stars : 25630

    Re: Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Message  toc toque le Lun 10 Jan - 10:24

    De toute évidence la position de la France est depuis trop longtemps une position qui me fait penser à ça philosophie dont je ne pas certaine que ce soit la preuve d'une grande sagesse, d'autant qu'à l'origine cette maxime picturale n'avait rien à voir avec la dérive égocentrique qui en est faite. Elle ne prônait pas la lâcheté, mais le message complet était celui-là :
    « Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal ». À celui qui suit cette maxime, il n'arrivera que du bien.

    Cette maxime fut notamment prise pour devise par Gandhi, qui gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes.

    D'autres interprétations sont également connues ou possibles :

    * Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n'écoutent pas ce que l'on leur dit…
    * Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
    * Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n'en parlent pas…

    Dans la philosophie orientale, la figure du Ying/Yang invite à trouver une chose et son contraire dans un même cadre. Ces trois singes peuvent aussi métaphoriquement évoquer le contraire de ce qu'on leur fait habituellement dire, et notamment trois comportements d'autocensure pouvant traduire une forme d'irresponsabilité ou de lâcheté :

    * Ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème
    * Ne rien vouloir dire de ce qu'on sait pour ne pas prendre de risque
    * Ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas »

    Ne pas vouloir voir, ou ne pas vouloir parler de la réalité, voire comme le fait Frédéric Mitterrand la mensonger allègrement est à mon avis le meilleur moyen en effet d'offrir un tremplin à l'islamisation extrême de ces pays.

    Mais comment présenter s'il était possible d'en tourner des images des émeutes dans notre pays, comment faire comprendre que si beaucoup se masque le visage c'est parce que là-bas une dictature et un état policier met leur vie en danger !
    Comment alors que des images semblables de jeunes issus de l'immigration sont présentées comme le danger tous les danger sur notre sol ?
    Comment, alors que l'on veut flirter avec l'électorat d’extrême droite, se montrer tout à coup ferme vis à vis des politiques et profiteurs au pouvoir, de même que solidaire de la population qui souffre ?

    Qui en France, qui en Europe aura ce courage, aura ce sens civique, ce sens des valeurs de la démocratie et des droits de l'homme ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Tunisie : La révolte, La dictature, déjà 23 morts

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 22:46